LES SOLILOQUES
DU PAUVRE

JEHAN RICTUS / MICHEL BRUZAT

Les Soliloques du pauvre

RÉSUMÉ

Synopis

Faire enfin dire quelque chose à quelqu’un qui serait le Pauvre, ce bon pauvre dont tout le monde parle et qui se tait toujours. Voilà ce que j’ai tenté. Jehan Rictus
Un pauvre, un miséreux, un oublié de la société clame, proteste les misères du peuple. Muni de son verbe gouailleur, il s’insurge face à une société ignorante, sans pitié pour les pauvres gens, les délaissés, les laissés-pour-compte. En 1885, Jehan-Rictus (anagramme imparfaite de Jésus-Christ) scandait pour la première fois ses poèmes dédiés au pauvre peuple. L’histoire considère ces poèmes comme l’ancêtre du rap. L’argot qui se déploie, « la géniale déformation de la langue » comme dira Stéphane Mallarmé est un cri de douleur, de révolte et de vie.

Durée: 1H10
Aucun événement trouvé !
Afficher plus

NOTE

Du metteur en scène

Mettre debout ces mots pour Pierre Yves, en lui demandant d’y aller de son corps, et que la poésie de Rictus nous rentre dans la peau, nous morde, nous pique, nous réveille, pour dire, pour rire, pour chanter. Puissent ces images se blottir au cœur des spectateurs… et qu’en sortant, on respire un autre air. On passe à côté « des Rictus » de ce monde sans les voir, sans croiser leur regard, comme si l’on en avait peur ou comme si simplement on n’avait pas envie de découvrir à travers eux la réalité de ce monde. Nous sommes condamnés à la fraternité…. Alors inlassablement nous continuerons à faire entendre, La Boétie, Brassaï, Dimey, Couté, Schneider, Koltés, Siméon, qui nous permettent de nous retrouver « frères humains ». Essayons d’être ce soleil dont parle Artaud. Je crois toujours que le théâtre peut faire naître un état différent.

Michel Bruzat

TÉLÉCHARGEMENTS

Dossiers et images

thumbnail of DP_les-soliloques

Pour tout renseignement :
|
François Carricano (chargé de diffusion) |
Carine Ekon (chargée de production) |
Ludovic Michel (directeur des productions) |

LA PRESSE

en parle

DISTRIBUTION

Participants et partenaires

Texte : Jehan Rictus
Mise en scène, scénographie et costumes : Michel Bruzat
Lumières: Franck Roncière
Jeu : Pierre-Yves Le Louarn, Sébastien Debard (accordéon)

Production Théâtre de La Passerelle, en accord avec RB|D Productions

Crédit Photos: Franck Roncière
Crédit Réalisation Vidéos & Web: Cédric Bolusset
Pour (RB|D) Productions

Les Soliloques du pauvre

DIFFUSION

Décor et Régie

Equipe :
1 interprète
1 metteur en scène
1 administrateur

Voyages / Hébergement / Repas :
3 chambres
2 voyages transport SNCF
3 personnes / base 2 repas/jour

Observations techniques :
Arrivée du technicien à J-1 et l’équipe artistique accompagnée de l’administrateur à J

Plateau :
ouverture souhaitée : 10m
profondeur souhaitée : 8m

Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!