RIDICULUM VITAE

JEAN-PIERRE VERHEGGEN/JACQUES BONAFFÉ/MICHEL BRUZAT

RÉSUMÉ

Synopis

Une élue locale doit inaugurer la salle des fêtes. Elle aborde les spectateurs par un discours de bienvenue qui au fur et à mesure devient un discours d’investiture. Les mots se précipitent, se télescopent, s’amalgament, trébuchent.

Malgré elle, sa pensée se détourne de son objectif. Elle se prend les pieds dans la truculence, se cogne dans les convenances. La parole politique devient une parole poétique. Elle exhorte la jeunesse de s’affranchir des règles, réinvente une langue. Cite Artaud, Marlaux, Rimbaud, Verlaine, Villon. Un éclat de rire subversif, irrespectueux, où la poésie nous offre son vent du large.

Durée: 1H05

Aucun événement trouvé !
Afficher plus

NOTE

Du metteur en scène

J’aimerais que le Théâtre soit une chose naturelle et jubilatoire ; toujours rebelle, insoumis, toujours continuer d’exiger la lune, continuer à mordre, envisager le théâtre comme un lieu de respiration. Que la parole prenne corps et que les corps prennent parole. Le théâtre dans un monde de machines, d’argent et de médias qui mettent à mal l’imaginaire, m’apparaît comme garant d’un moment vivant de parole. Chaque création est l’occasion vitale pour moi d’explorer un monde de nouvelles voies au risque de me perdre. Théâtre de foire, de tréteaux, public voyeur, attentif, auteur décisif : qu’ensemble, nous soyons bouleversés et heureux. Au théâtre de la Passerelle, à Limoges, j’ai choisi le cercle pour la chaleur humaine, le partage de l’amitié, pour les imprévus, pour la sensualité du contact, pour la joie fraternelle. J’ai choisi l’arène pour s’apprivoiser, pour créer des liens.

Michel Bruzat

EXTRAITS

Du texte

Bonsoir,
difficile de prendre voix avant euh, celle que nous attendons tous. Je crois que ce n’est pas nécessaire de vous présenter ce tra … cette rech … ce beau spectacle accessible à tous, tous les gens cultivés ou très cultivés comme vous l’êtes, mais aussi accessible aux personnes à mobilité d’esprit réduite. Ah oui!! pendant que j’y pense, veillez à maintenir vos téléphones portables ouverts ou à les rallumer si c’est nécessaire afin de garder à cette représentation son caractère de spontanéité, d’échange, afin, pourquoi pas de créer du lien par l’intermédiaire du SMS, ce nouveau territoire de l’écriture.
Bon c’est n’importe quoi, ça, ça va pas non plus ! Il faut que tu te reprennes … Vas-y, vas-y, vas-y, vas-y, motivé, motivé …

Au boulot, au boulot …
J’étais en train de mettre en péril le spectacle. Apparemment, la lumière est déjà lancée. Vous voyez comme on peu
l’apprécier. Notre théâtre fonctionne. C’est dommage que vous n’ayez pas une petite musique pour appuyer ça. Ça ferait … On verrait assez bien sur ces effets une petite musique techno, je ne veux pas me permettre de travailler à votre place … un petit : Poum poum tchack, poum poum tchack, poum poum tchack, poum poum, une promesse pour demain (chanté)
J’aime ces ambiances managériales.

Pour tout renseignement :
|
François Carricano (chargé de diffusion) |
Carine Ekon (chargée de production) |
Ludovic Michel (directeur des productions) |

DISTRIBUTION

Participants et partenaires

Texte : Jean-Pierre Verheggen, Jacques Bonaffé
Mise en scène, décor : Michel Bruzat
Lumières : Franck Roncière
Costumes : Dolores Alvez Bruzat
Jeu : Marie Thomas et Benoit Ribière (piano)

Production RB|D Productions en accord avec le Théâtre de la Passerelle

Crédit Photos : Jean Barak

DIFFUSION

Décor et Régie

Equipe :
2 interprètes
1 régisseur
1 metteur en scène ou 1 administrateur

Voyages / Hébergement / Repas :
4 chambres
3 voyages SNCF
1 camion de transport décors
Repas, petits déjeuners et catering pour 4 personnes

Observations techniques :
Arrivée du régisseur et de l’équipe artistique et de l’administrateur à J.
La location du piano est à la charge de l’organisateur.

Plateau :
ouverture souhaitée : 8m
profondeur souhaitée : 6m
hauteur souhaitée : 5m

Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!